• Esprit es-tu las ?

    Esprit es-tu las ? Je me demande si la connerie est vraiment un mal endémique ou si on va finir par trouver un vrai remède.
    Euh…oui, d’accord, mais tu m’épargnes le couplet sur « on est toujours le con de quelqu’un »Merci.

     Non, hier en zappant désespérément pour trouver un semblant de programme télé ou un truc digne de ce nom, je tombe sur un « acteur » ayant pas mal la côte en ce moment assurant avec une bande de joyeux drilles, la promo de son dernier film.

    Il est d’Armentières comme notre Line, mais lui a la particularité d’avoir habité dans un coron.

    Stupéfaite, je m’informe : Combien de mines de charbon à Armentières ?  A Lille ? Roubaix ? Tourcoing ?  Dunkerque ?

    Ouf ! Pas plus de mine que de terril.
     Du textile, de la pêche, de l’acier, du fret maritime, ou de l’agriculture c’est selon.

    Ouf, dans le Nord, y’a pas que des corons, dans le Nord y’a pas du charbon.

    D’ailleurs, pourquoi s’obstiner à glorifier ce passé, cette fin XIXème, début XXème de Vandermerch ? La misère ouvrière des entreprises textiles de Roubaix, les premières grandes grèves, les luttes sociales, la faim, la peur, le chômage l’esclavage bourgeois.

    Ouais… « les gens du Nord » poye poye poye …

    Puis la misère plus récente des première faillites, des nouvelles délocalisations, du chômage ou des fins de mois qui commencent à peine la paye touchée.

    La Région est riche, de sa population, de sa jeunesse, de son histoire, de son immigration.
     
    La Région est pauvre, par son revenu par habitant, pauvre par son niveau de pauvre vie, pauvre par le nombre de ses illettrés, d’ivrognes, de désespérés.

    La Région est bonheur, elle est paradoxe : la plus grande librairie du monde est grand’place à Lille, et nous avons le record du nombre d’illettrés.
    La Région a vu naître quelques unes des élites du pays : le grand Charles n’est-il pas né chez nous ? Lui et plein d’autres…

    La Région est malheur, son décor, ses maisons serrées peut-être pour avoir moins froid, certains regards rencontrés au hasard du désespoir, ses supporters braves mais pathétiques.


    Alors, Monsieur Boon, il serait temps d’arrêter de vous faire du beurre sur le dos de la région, de vous faire subventionner à hauteur de 900 000 € alors que chez nous (vous habitez le XVIème à Paris, n’est ce pas ?) chez nous dis-je on attend des petits sous pour nos écoles, nos vieux, nos hôpitaux, nos équipements…

    Culture ? Avez-vous donc l’esprit aussi las ?