• Le stage ou la PNL expliquée aux débutants

    Le stage…


    Je sens que je vais craquer ! Ouais !

    D’abord et toujours et plus encore et puis après et puis…. je vais craquer ouinnnnnnnn !!!.

    Tiens, je vais te narrer ici ma dernière expérience.

    Ça s’appelle la PNL. Quoi ? Tu ne sais pas ce que ça veut dire ? Meuh non, c’est pas « pauvre naze lobotomisé » quoique..

    Non, j’’te dis que ça veut dire « programmation neuro linguistique » et autres développement personnel. Bon, si t’arrêtes de te marrer bêtement, je t’explique. Sinon, je raconte à d’autres…

    Si tu veux, mon problème dans la vie c’est que je suis vivante et plus grave c’est que je suis « moi », et  pas n’importe quel Moi, un Moi entier, ferme et massif. En d’autres termes, vivre et laisser vivre.

    Rien à foutre de ce que les autres peuvent penser de Moi. C’est leur problème et surtout pas le mien.

    La PNL et le développement personnel c’est quelque chose qui t’apprend des choses fondamentales que toi, grosse tâche, tu ne savais même pas tellement t’es un gros naze narcissique : « les cheveux ça pousse » , «  la guerre c’est moche », « l’autre c’est pas toi », « quand tu parles les autres t’écoutent », et « le monde est mal fait ma brave dame, y’a toujours les chefs qui exagèrent ». Des trucs d’une haute valeur philosophique, que toi tu ne veux pas voir tant tu es un gros abruti limite sociopathe…

    Bref, tu te demandes rapidement ce que tu fous là, au milieu de ces cas psy avec une formatrice-qui-sait-tout-et-qui-est-là-pour-te-formater-et-surtout-pour-entendre-à-quel-point-elle-est-géniale-.

    Moi, je suis bonne fille, j’ai pitié, c’est vrai je te jure qu’ils étaient tous pathétiques, chacun dans leur genre avec leur petit moi et leur vanité modeste et bafouée. Une petite vie déjà tristounette et une recherche  de comblement d’un vide déjà terriblement installé.

    Donc comme ils sont là à attendre le sauveur, je la ferme et pousse même la compassion jusqu’à écrire dans les commentaires sur le stage « c’était très bien ».

    C’est vrai quoi un filon pareil ça tient du génie ! Le genre de piège à cons qui fonctionne à fond dans ce siècle jeune et déjà bourré de vieux de tous âges.

    De gens vides de tout, d’espoir, d’ambition, de bienveillance, d’amour de soi et des autres.

    Tu te souviens de la fable ? Si,  le « Corbeau et le Renard » : Cette leçon vaut bien un fromage ?....

    Donc tu paies et cher, le droit à la connerie. Tu aurais pu aller à la messe entendre la bonne parole (au moins ça c’est gratuit).

    Là c’est un stage ou tu t’entends dire des choses définitives sur toi par des gens qui te connaissent à fond depuis qu’ils t’ont rencontrée c'est-à-dire là maintenant tout de suite (vu que tu es entrée dans la pièce depuis 15 minutes et que tu n’as dit que « bonjour ») . Mais eux ont fait un stage de deux jours (ensemble) donc c’est des pros de l’analyse, t’es comme ceci, t’es comme cela, tu devrais, tu ne devrais pas houp là là…

    A votre aise mes gens, à votre aise, le tout étant que je ne sois surtout pas comme vous. Non !! Pitié pas ça : je ne veux pas être comme eux !!

    Je rigole quand j’y repense, des corps gras, négligés ou fades sans relief, un regard vide et déjà las, des cerveaux en jachères et des clichés vécus jusqu’à la lie.

    Bon, c’est bien parce que j’avais rencard avec un pote que j’aime beaucoup, beaucoup, que je me suis infligée ce grand moment de communion avec l’imbécillité humaine.

     Mais plus sérieusement, en fait de développement personnel, je vais te donner un vrai conseil.

     Certes, il y a les autres, tous les autres, c’est bien pour ça qu’il te faut être toi.

    Tu n’aimes pas quelqu’un ? C’est ton problème.

    Quelqu’un ne t’aime pas ? C’est son problème. Inutile de se formater.

    Tu es colérique ? Fais toi soigner le foie. Tu es agressif ? Sport et magnésium feront merveilles.

    C’est moins cher et plus efficace que les stages de développement personnel animés par des rigolos auto promus psy.

    T’es pas beau ? C’est pas ça qui va t’arranger.

     Si tu es toi, c’est déjà pas si mal. Pourquoi vouloir être comme les autres ?

    Tu les crois mieux que toi ? Tu la veux leur peau ? Leur vie ? Oui ? Ben dis donc t’es pas difficile !!